À propos de nous

Il s’agit de nous et de notre approche. Vous trouverez des liens intéressants vers des ressources en français en bas de la page.

Pensez à ceci :

  • Des millions de personnes ne reçoivent toujours pas le traitement contre le VIH qu’elles méritent de recevoir.
  • Le VIH est la deuxième cause de décès chez les jeunes âgés de 10 à 19 ans et la première en Afrique.
  • Les personnes déjà marginalisées, telles que les professionnel(le)s du sexe, les personnes LGBT, les consommateurs de drogue, sont touchées de manière disproportionnée par le VIH. Ceci est le résultat direct de la stigmatisation et de la discrimination ; ces personnes doivent en effet se battre pour accéder aux services dont elles ont besoin.

Injuste ? Scandaleux ? En particulier lorsque les solutions pour permettre aux gens de vivre une vie saine existent ? C’est également notre point de vue…

Nous pensons que les vies de tous les êtres humains ont la même valeur et que chacun a le droit d’accéder aux informations et aux services VIH dont il a besoin pour avoir une vie saine.

Mettre fin au SIDA est notre raison d’être et nous savons que soutenir l’action communautaire est la meilleure façon pour que notre vision ambitieuse devienne réalité.

Notre approche

Afin d’apporter un changement durable dans les épidémies de VIH à travers le monde, les communautés et personnes les plus touchées par ce virus doivent être au cœur de la réponse, à la fois dans la conception et la prestation des services communautaires et de santé destinés à lutter contre le VIH

Une réponse durable

En résumé, l’Alliance propose des programmes de lutte contre le VIH, défend des questions affectant la réponse au VIH et favorise des organisations nationales et communautaires plus solides.

Atteindre les plus touchés

L’Alliance travaille avec des communautés dans plus de 40 pays. La collaboration diffère d’un pays à l’autre en fonction de la communauté la plus touchée par le VIH, mais trop souvent nous constatons que le risque d’infection par le VIH est beaucoup plus élevée parmi :

  • les personnes marginalisées ou criminalisées, telles que les personnes LGBT, les professionnel(le)s du sexe et les consommateurs de drogues injectables ;
  • les jeunes (10-19) ;
  • les femmes et les jeunes filles.

Œuvrer où les personnes sont le plus affectées implique que nous travaillons principalement dans des pays à revenu intermédiaire et des pays à faible revenu ou pays « en développement ». La plupart des personnes vivant avec le VIH, et certaines des plus pauvres au monde, vivent dans des pays à revenu intermédiaire. C’est un problème majeur dans la réponse au VIH, car ces pays ne bénéficient plus de l’aide extérieure.

Cependant, avec des millions de personnes n’ayant toujours pas accès aux services qu’elles méritent, nous ne pouvons pas nous permettre d’ignorer cette difficulté.

Lutter contre la stigmatisation

Dans tous les pays, nous constatons que la stigmatisation est un facteur clé qui affecte l’accès des personnes aux services VIH, y compris la prévention. C’est la raison pour laquelle notre politique est fortement axée sur les droits humains afin de s’attaquer aux obstacles qui entravent la réponse au VIH, telles que la discrimination au sein services de soins de santé, de la part des personnes chargées d’appliquer la loi et des lois elles-mêmes.

De nombreuses « organisations de liaison »  de l’Alliance œuvrent sur le plan politique au niveau national et nous coordonnons nos efforts sur la politique internationale entre le Royaume-Uni et les États-Unis, et par le biais des pôles politiques de Stop AIDS Alliance à Bruxelles, Genève et Washington. De plus amples informations sur notre travail de politique et de plaidoyer sont disponibles ici.

Des organisations sur lesquelles les bailleurs peuvent s’appuyer

Une organisation de liaison de l’Alliance est une organisation nationale et indépendante qui fait partie intégrante de l’Alliance et bénéficie de son soutien. Ces organisations disposent d’une bonne vision nationale au sein de leur pays et permettent de renforcer les organisations communautaires. L’an dernier (2013), nos 40 organisations de liaison ont apporté un soutien financier et technique à 2 132 organisations communautaires et nos pôles d’appui technique régionaux on fournit 9 200 jours d’assistance pour soutenir la réponse au VIH. De plus amples informations sur nos pôles sont disponibles ici.

Les organisations de liaison de l’Alliance sont accréditées dans un délai de deux ans à compter de leur adhésion, afin de leur permettre de se développer entre temps, et les nouvelles organisations doivent se soumettre à une évaluation préliminaire (de plus amples informations sur ce qu’impliquent ces deux étapes sont disponibles ici).

Notre système d’accréditation est un ensemble de normes qui favorisent une bonne gouvernance, une gestion organisationnelle et des programmes VIH conformes aux bonnes pratiques au sein des organisations de liaison de l’Alliance.

En signant la Charte et l’Accord de liaison, les organisations de liaison de l’Alliance s’engagent à atteindre les normes d’accréditation tous les quatre ans.

Notre système garantit que les organisations de liaison sont en mesure de démontrer qu’elles disposent des systèmes de gouvernance et de gestion organisationnelle adéquats et qu’elles sont à même de mettre en œuvre des programmes de lutte contre le VIH spécialisés dans leur pays.
Pour de plus amples informations, téléchargez ou feuilletez la brochure ci-dessous relative à l’accréditation. Recherchez « accréditation » ici pour trouver toutes les ressources s’y rapportant.

Des connaissances locales, des progrès mondiaux

Les normes et le soutien technique de l’Alliance s’appuient sur nos connaissances et expériences collectives du terrain, ainsi que sur les dernières avancées scientifiques ou technologiques concernant la réponse au VIH.

Nos organisations de liaison disposent ainsi de multiples façons d’apprendre les unes des autres ; il n’est donc pas étonnant que l’apprentissage soit l’un des domaines les plus valorisés par les organisations dans le cadre de leur appartenance à l’Alliance. Nous utilisons nos connaissances pour façonner la réponse, en contribuant par exemple régulièrement à des travaux de recherche pertinents.

Mesurer notre impact

Nous voulons nous assurer que tous les aspects de notre travail ont un impact significatif sur notre objectif de mettre fin au SIDA. Nous recueillons des données afin de suivre notre progression quant à notre stratégie et nous publions nos données dans International AID Transparency Initiative.

Une vision détaillée pour 2020

Notre vision est énoncée dans notre stratégie mondiale « VIH, santé et droits : maintenir l’action communautaire, stratégie 2013 – 2020 », qui a pour objectif de garantir que les gouvernements et la société civile maintiennent leur engagement de mettre fin au SIDA.

Elle établit des objectifs ambitieux, et néanmoins mesurables, pour l’ensemble de l’Alliance. Notre expérience montre qu’ensemble, nous pouvons accroître notre impact. Pour en apprendre davantage sur notre impact, cliquez ici

Ressources en français


Guides de bonnes pratiques sur :